vendredi 30 août 2019

saison d'été à Serre Chevalier



En juillet, la saison touristique autour de la vallée de la Guisane 

commence plutôt doucement, ce qui me libère du temps pour 

bouger un peu.


A vélo, toujours, où une virée d’une journée et demi me permet de 

monter jusqu’au lac de Mont Cenis, en passant par le col de 

Montgenèvre, puis la petite ville italienne de Suse.


en montant vers Montgenèvre, vue sur la Clarée


en Italie, fort d'Exilles

Suse...







lac du Mont Cenis au crépuscule...






Le retour se fait par le col de l’Echelle, au dessus de Bardonèche, 

puis celui de Granon. La piste qui mène au col depuis Val-des-Prés 

est superbe mais bien ardue. Le hameau de Granon aux chalets 

réhabilités offre une superbe vue sur la vallée de la Clarée ; au-

delà, je suis obligé de pousser à deux ou trois reprises ma monture 

sur une piste caillouteuse devenue sente aux pourcentages bien 

sentis.


col de l'Echelle ; retour en France

hameau de Granon

la piste vers le col

vallée de la Clarée



En haut, des anciens forts militaires gardent l’accès d’une 

montagne sauvage et minérale.



fort de Lenlon



La bascule par le col du Granon me remet sur l’asphalte et me 

conduit tout schuss après une bonne descente à Villard-Laté, 

village natal de Luc Alphand.


Le Villard Laté, au pied du Granon




En partance pour la Savoie, Laurence et Jean-Marie font une petite 

halte à Serre Chevalier ; l’occasion d’une nouvelle balade à vélo 

dans la vallée de la Clarée en compagnie de Kevin. Les coulées de 

boue du mois dernier, suite à un orage démentiel, ont laissé des 

traces dans le paysage. Les remblais extraits de la route sont 

parfois impressionnants.


pause déjeuner au dessus de Névache

pierres arrachées à la montagne par la boue




Mon petit logement saisonnier étant situé à une minute de la route 

du Lautaret, j’en profite pour regarder passer les coureurs du Tour.


L’échappée d’abord, avec Quintana en deuxième position, futur 

vainqueur de l’étape à Valloire, et Bardet qui ferme la marche.





Puis le groupe maillot jaune cinq minutes plus tard, avec le maillot 

blanc du futur vainqueur du Tour, l’autre Colombien, Bernal.





Et bien plus tard, le groupetto avec le maillot vert de Sagan.






En août, mon temps libre se réduit à peau de chagrin.

Je me contente de quelques randos à pied qui me donnent un point 

de vue toujours différent sur la vallée.


Chantemerle, au pied du Grand Area

crête de Peyrolle



forêt de la Guisane




Petit Aréa

St-Chaffrey et Grand Area

cafran solaire ; un parmi d'autres

La Salle-les-Alpes



la citadelle de Briançon depuis Puy Saint-Pierre


Commandant le verrou glaciaire sur la route de l’Italie, la citadelle 

de Briançon est immanquable depuis les hauteurs qui la dominent.


Située à la confluence de cinq vallées (la Durance, la Clarée, la 

Guisane, la Cerveyrette et la Gyronde), cet emplacement 

stratégique fut sans cesse surmontée de forts pour la défendre.



citadelle, depuis le parc de la Schappe

le pont d'Asfeld

vue depuis le Fort des Salettes



A ses pieds, une ville plus récente s’est développée, avec l’arrivée 

du chemin de fer notamment le long de la Durance.



Briançon et vallée de la Durance depuis la Croix de Toulouse




Je termine mon séjour à Serre Chevalier par une montée jusqu’au 

lac de l’Orceyrette. Dès que l’on commence à grimper dans ces 

montagnes, on tombe toujours sur des lieux isolés de tout ; 

séquences déconnexion !



lac de l'Orceyrette...


retour par le Mélézin




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.