vendredi 21 mars 2014

Chiloé Norte

A Chiloé, chaque partie de l'archipel correspond à un type d'artisanat. Dalcahue ne déroge pas à la règle. On y trouve à l'intérieur et autour de sa feria artisanale chaussettes ponchos et pulls en laine de mouton.




A peine ais-je le dos tourné que Paulo en profite pour draguer !


Un bac permet de gagner la petite île de Quinchao. Je me rends d'abord tout au sud, où l'église du village de Quichao surprend par ses dimensions : c'est la plus grande de l'archipel.


 baie de Quinchao

Pour visiter l'intérieur, il faut trouver les clés. Après enquête le jeu de piste me renvoie à la maison située en haut de la côte que je viens juste de descendre. J'avoue qu'une fois remonté, la perspective de refaire une deuxième fois la même grimpette ne m'échaude guère. Car chaque côte de l'archipel est un peu comme une rasade du plus fort des alcools locaux : « c'est du brutal ».





Je reviens sur mes pas jusqu'à Achao ; mais l'église est fermée le lundi. Un petit coup d'oeil par la fenêtre me donne malgré tout un petit aperçu de l'intérieur.



Puis à Curaco de Velez, la superbe église bâtie en 1901 a malheureusement été détruite par un immense incendie en 1971 ; le temple moderne qui la remplace n'a rien de sa splendeur.


En prenant la piste côtière qui remonte vers le nord de belles vues se dégagent sur les parcs ostréicoles et les élevages de saumon de l'Antarctique initiés à partir des années 1980 sur le modèle scandinave.




Tout Chiloé semble être résumée sur cette petite île de l'archipel, entre tradition et modernité.
Les routes bitumées ont facilité le désenclavement. Eau potable, électricité, moyens de télécommunications sont présents dans chaque foyer.
De petites entreprises dont l'activité est tournée vers les ressources halieutiques jouent la carte de l'international et intègrent le jeu complexe de l'économie mondiale.

Mais la vie de Chiloé tourne aussi de façon plus traditionnelle autour du « madera », le bois.

Toutes ces églises construites entre le 19ème et le 20ème siècles ont été initiées grâce au savoir-faire de charpentiers organisé autour de l'école chilote d'architecture religieuse. Etablies au bord de la place principale, elles se reconnaissent par leur forme basilicale, leur portique et leur clocher-tour qui servait aussi de phare, et sont inscrites pour la plupart au patrimoine de l'Humanité.


Ce même savoir-faire a été utilisé pour la construction de ces belles demeures du 19ème siècle que l'on trouve à Curaco de Velez.



Aujourd'hui les maisons en bois ne sont plus bâties avec le même art, mais les Chilotes qui les habitent semblent pouvoir y vivre en totale autarcie, avec le bois de chauffe (appelé « leña ») qui protège du froid et vaches, cochons ou poules qui en plus du lopin de terre cultivé (et parfois de façon très traditionnelle) assurent l'alimentation.
Passer la nuit dans la petite ferme de Ninla fut d'ailleurs bien agréable, à côté du pressoir à pommes dont le moût fraîchement pressé dégageait des fragrances lénifiantes.




Entre bocage et littoral, je finis ma progression vers le nord de la grande île à Ancud, qui fait office de capitale.

Quemchi

Lliuco

Les restes des petits forts espagnols nous plongent à l'époque de la guerre entre l'Espagne et la Hollande pour le contrôle des routes maritimes.



 La réplique de « l' Ancud » est le témoignage d'une course de goélette du 19ème siècle remportée de justesse par les Chilotes au dépens de la France.
Partie du port où elle est exposée le 22 mai 1843, quatre mois de navigation téméraire lui seront nécessaire pour arriver le 21 septembre au détroit de Magellan et assurer ainsi la souveraineté du Chili sur ces latitudes australes ; la corvette française le « Phaeton » débarquera sur ce même lieu un jour trop tard !


A côté de l'Ancud le squelette de cette baleine bleue longue de 24 mètres échouée en 2005 sur une plage de l'île fut reconstitué après un travail minutieux.


Ainsi s'achève ma visite de Chiloé, sous le soleil en plus : seuls trois jours de pluie continue, le temps fut plutôt conciliant.

un lama, sur Chiloé ?! (Curaco de Velez)

je savais bien que Chiloé avait quelque chose à voir avec la Terre du Milieu

 pas farouche, et surtout très gourmand ce chat d'Achao

poubelle, boîte aux lettres, ou vrai pot de lait ? (Linao)


ANCUD : ancienne cathédrale, avant...
 
...et après le tremblement de terre de 1960

nouvelle cathédrale, dont le clocher n'est pas encore terminé

 séance DVD ce mercredi au musée : un drame brésilien sous fond de coupe du monde de 1970:
nous serons 6 spectateurs dans cette petite salle de 21 fauteuils


 basilique et sorciers : la mythologie chilote a parfois des faux airs de Poudlard


je pensais trouver un cinéma ici, mais ce n'était qu'un bar

"notre île ne se vend pas ; elle se défend"


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.